La giardiose est une maladie parasitaire relativement fréquente touchant aussi bien le chien que le chat.
Elle est causée par un parasite appelé Giardia duodenalis (Giardia intestinalis ou encore Giardia lamblia), qui a de nombreux hôtes.

Trophozoïte flagellé : Forme végétative de Giardia
Trophozoïte flagellé : Forme végétative de Giardia

Cycle de la giardiose

Giardia est un protozoaire (un micro-organisme unicellulaire) flagellé intestinal qui parasite un animal, c’est-à-dire qui vit dans un animal (son hôte) et tire ses nutriments de cet hôte.

Ce parasite va être ingéré par le chien ou le chat dont il va infecter le tube digestif au niveau de l’intestin grêle où il va se multiplier. Il va ensuite produire des kystes qui vont être rejetés dans les selles. Ces kystes, une fois évacués, vont pouvoir persister dans l’environnement pendant plusieurs semaines. La contamination des animaux se fait par voie orale par l’ingestion d’eau contaminée ou par contact avec des zones souillées. Seuls quelques kystes suffisent pour entraîner l’infection de l’animal.

Symptômes de la giardiose

Les animaux infectés sont essentiellement les jeunes chiots et les chatons, et notamment ceux vivant en communauté (élevages, chenils…). Les adultes sont moins fréquemment atteints.

La maladie entraîne des signes cliniques digestifs avec une diarrhée chronique intermittente, mucoïde et parfois une décoloration des selles. Les animaux sont le plus souvent en bon état général, leur appétit est conservé mais ils présentent une perte de poids. Dans certains cas on peut également noter des retards de croissance.

L’infection peut également être totalement asymptomatique, passant inaperçue et aggravant ainsi les risques de contamination des animaux vivant sous un même toit.

Le pronostic est généralement bon, des complications sont cependant possibles sur des animaux faibles, immunodéprimés, âgés ou, au contraire, très jeunes.


Diagnostic

Le diagnostic repose sur la mise en évidence du parasite dans les selles. L’analyse des selles peut se faire à la clinique par examen direct au microscope d’un échantillon de selles ou par un test rapide antigénique sur cet échantillon. Elle peut également être effectuée dans un laboratoire extérieur. Il est recommandé de répéter ces analyses de selles 2 à 3 jours de suite, l’excrétion du parasite étant intermittente.

Kystes de Giardia observés au microscope
Kystes de Giardia observés au microscope

Test rapide
Test rapide

Traitement et prévention

Le traitement de la giardiose repose sur l’administration d’un antiparasitaire (métronidazole ou fenbendazole) pendant plusieurs jours mais également sur des mesures hygiéniques au niveau de l’environnement pour limiter les contaminations et les réinfections. Ainsi, il est recommandé de ramasser les excréments des animaux parasités et de bien nettoyer les lieux de couchage et les zones souillées par les matières fécales (les kystes restent infectieux 1 semaine dans les selles et plusieurs mois en milieu humide). Afin de limiter encore la diffusion du parasite dans l’environnement, l’animal peut être lavé avec un shampoing désinfectant (à base de chlorhexidine).

Il est également à noter que certaines souches de giardia peuvent affecter l’homme. La giardiose est d’ailleurs la parasitose intestinale humaine la plus répandue au monde. Elle est très fréquente dans les zones géographiques chaudes et humides. L’homme se contamine, lui aussi, le plus souvent, par l’absorption d’eau ou d’aliments contaminés par des kystes parasitaires. En cas de doute, si votre animal est atteint de giardiose, n’hésitez pas à contacter votre médecin.

Auteur : Dr. Manent-Manent Marion et illustratrice : Dr. Caroline Allard – Vetup®